Cuir pas hyper viril pour Rockers timides

Amis rockeurs motivés mais pas non plus hyper surs de vous….

 

Amis révolutionnaires, qui beuglâtes « Antisocial » dans les Seventies, avant d’opter pour la mensualisation de la taxe d’habitation de votre T2 Monné-Decroix dans les nineties « parce que c’est beaucoup plus pratique » et « qu’on n’a pas de surprise en fin d ‘année, comme çà ».

 

Je vous propose aujourd’hui ce cuir en peau de panda certifié WWF, coloré à la guimauve orange, qui est à n’en pas douter tout ce qui vous manque pour faire décoller votre carrière de rocker rebelle.

 

Non content de vous distinguer dans une scène rock désespérément « perfecto noir », ce cuir original - que nous appellerons « Eloïse » pour simplifier - vous donnera à n’en pas douter l’assurance qui vous a tant fait défaut pendant la première partie de votre carrière.

 

 

Voyez plutôt :

 

  • Avec Eloïse, fini les trous de mémoire au moment de compléter « Quelque chose en toi … »

  • Avec Eloïse, plus de fausses notes mochardes faisant le désespoir chronique de votre bassiste, qui est pourtant un bon gros looser si vous voulez mon avis…

  • Avec Eloïse, plus de zozotement ridicule au moment d’entonner « We are the Tssampions » (sic) …

 

Avec Eloïse, vos sets seront ponctués de solos endiablés à faire lever les foules, vos refrains seront repris par des fans en délire, prêts à arriver la veille du concert au Carrefour Market de Pibrac pour choper la meilleure place du rayon Charcuterie, entre la saucisse de foie et le Jambon d’Auch.

 

Avec Eloïse, vos fans vous attendront en larmes à la sortie de votre camping-car, voire même - une fois que le succès sera au rendez-vous - lascivement étendu(e)s sur une peau de bête, devant le feu de cheminée de de votre chambre Premium du Formule 1 du coin...

 

Alors n’attendez pas de friser la canonisation Keith Richardsienne pour entamer la seconde partie de votre carrière, celle où, enfin, vous deviendrez un chanteur qui en dans le pantalon (des tubes…).

 

Dites oui, dès aujourd’hui à ce cuir orange, produit de la marque « Cache Cache » (encore un signe, putain de bordel…), qui attend son futur crooner de propriétaire au cœur du Quartier Saint Cyprien.

 

En attendant de faire de vous, moyennant un écot ridicule, la future star de la scène rock internationale, je vous remercie de m’avoir lu jusqu’au bout…