La véritable histoire de Canartrecho (suite)...

Hélas, Gérard Jancovici, ancien douanier en reconversion professionnelle en planque au carrefour de Lardenne, ne l’entend pas de cette oreille : son intuition lui dit que quelque chose ne tourne pas rond à bord de cette Clio 2 immatriculée 32, qu’il arrête devant le 262 Avenue de Lardenne.

 

Guidé par son instinct, Gérard dépèce les portières, arrache la moquette, avant de fouiller compulsivement le coffre à la recherche d’un hypothétique double fond, sous le regard bienveillant mais dubitatif de Simba, un brave border colley qui a servi comme chien de traineau dans le Grand Nord avant d’entamer sa propre reconversion professionnelle.

 

Alors que l’opération est sur le point de se solder par un humiliant chou blanc, c’est le coup de théâtre …

 

Simba, resté jusque là étranger à la scène, ressent une envie irrésistible de croquettes qui le pousse à ouvrir la boite à gants d’un coup de patte sec mais stylé : deux paires d’yeux  brillants, sous le regard mi perplexe, mi admiratif, mi embué de son maître..

 

Profitant de la surprise du policier, Booba et Kaaris se précipitent dans un restaurant pour VRPs toulousains : Booba y fera une trop courte étape, le temps d’être plumé, vidé et cuit dans la foulée.

L'adieu à Booba (ni fleurs, ni couronnes)

Fig 5a : Booba et Kaaris (au 2e plan, à droite) découvrent le pot aux roses : c’est la stupéfaction !

Kaaris, plus chanceux, saura émouvoir Yvon, le cuisinier, qui non seulement décidera de l’épargner, mais en fera, par-dessus le marché, la mascotte de son établissement.

 

C’est à cette occasion qu’Yvon le rebaptise du doux nom de « Canartrecho ».

Canartocho vit aujourd’hui entre Lardenne et la Ville Rose, ou à  force de persévérance, et en se grimant en pigeon pour ne pas se faire remarquer, il est parvenu à intégrer la prestigieuse prépa Fermat.

 

Ses progrès fulgurants, et sa volonté de fer lui donnent l’espoir d’intégrer en 2020 la prestigieuse école Polytechnique, en hommage à son frère Booba et à ses parents Georges et Sylvie…

 

L’évasion des canetons est devenue légendaire, et donne l’espoir aux jeunes générations gimontaises, palmées ou non, d’un avenir meilleur…

Fig 7 : Jeune génération gimontaise, venue écouter la fabuleuse histoire de Canartrecho...